Changement de décennie, 40 ans.

Parait qu’aujourd’hui c’est mon anniversaire. Oui, je suis née un 10 novembre il y a 40 ans, déjà. Merci Maman, merci Papa, sans vous je n’existerais pas.

C’est vrai que je n’étais pas obligée d’écrire pour mes 40 ans, mais vu que je dois être dans la thématique pour #blogvember c’était l’occasion ! (et puis, ca m’empêchera pas de continuer à le fêter tout le mois de novembre tiens…)

Pour fêter ça et clore l’année en beauté suite à ma bi-implantation (dans quelques jours), j’ai eu droit à un rendez-vous pour la consultation génétique à l’hôpital. Cette consultation consiste à savoir si ma surdité est génétique ou pas. Honnêtement, ça ne changera rien pour moi aujourd’hui, ça ne permet que de savoir en l’état sur son patrimoine génétique et puis sait-on jamais… Je serai simplement fixée sur l’origine de ma surdité.

Si c’était aujourd’hui, ce n’était vraiment pas volontaire, mais la première date disponible quand j’ai pris le rendez-vous fin septembre l’an dernier… (oui, l’an dernier !) Les délais sont très longs. Ca c’était la partie pas rigolote de la journée puisque j’ai quand même eu le droit à 2 piqûres, les infirmiers et mes veines ça fait 2. on s’en fout, il a réussi à faire son prélèvement. J’ai gagné 1 ou 2 bleus. 🙂

40 ans, ouais. J’avoue que je ne sais pas trop quoi penser. Juste que je n’ai plus envie de perdre mon temps, je crois. Aller à l’essentiel. Cela dit, je n’ai visiblement pas changé de tête depuis que je suis petite. Mes fossettes sont toujours là (mais pour moi c’est la faute aux kilos quoiqu’on en dise) et le sourire aussi (même s’il a été un peu beaucoup aux abonnés absents, on va faire en sorte qu’il soit plus souvent là !)

Nouvelle année, nouvelles oreilles bioniques « dolby sourround » ©Emmanuelle, de la motivation (encore beaucoup, même si parfois je dis que j’en ai marre), on pourrait dire « nouveau départ » aussi (sans rentrer dans les détails).
J’ai confiance pour cette nouvelle année et je pense très fort qu’elle n’en sera que meilleure que les années précédentes.

Les rides ? Ouais, bof, c’est pas ça qui m’embête le plus, ça fait partie de moi.
Les cheveux blancs, mon fiston s’amuse à les repérer et à vouloir me les arracher, moi je l’engueule, mais au final je les ai toujours par endroits et on rigole bien ensemble. C’est le principal.

Faire des choses surprenantes, ca devrait être un credo pas mal je pense. Déjà, je ne sais pas ce qui m’attend ce soir, on verra bien. 🙂

Bref, c’est mon anniversaire. Ce que j’ai écrit est vraiment spontané, à l’instant.

Une réflexion sur « Changement de décennie, 40 ans. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *