Childhood

Je ne savais pas quoi écrire hier. Stéphane m’a lancé : « childhood ». J’espère que je ne me suis pas trompée.

L’enfance. Quel mot compliqué.

Je viens de m’asseoir dans le train, le lieu favori pour l’inspiration de l’écriture.

L’enfance pour moi représente la liberté, la prise de risque sans conscience.

Qu’est ce que j’aimais ça, j’aime encore ça mais j’ai la conscience maintenant. Ça change un peu le goût du risque.  Continuer la lecture de « Childhood »

Touche pas à mon porc

En ce moment, je suis à deux doigts d’éteindre ma télévision, je trouve ça tellement anxiogène, le 19:45 de M6 a parlé de la vidéo de Marie s’infiltre concernant #balancetonporc.
D’habitude je ne parle pas des sujets d’actualité, ceci sera peut-être une exception, mais c’est un sujet récurrent et que je trouve qu’on ne peut pas ignorer cela à moins d’avoir des œillères.

Ces derniers temps, le hashtag « balance ton porc » a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux, et je trouvais intéressant de relever que  Marie s’infiltre ait fait une vidéo youtube et de plus qui est sous-titrée (je n’ai pas vérifié toutes les vidéos hein, mais cela méritait d’être souligné).

Touche pas à mon porc - lien vers la vidéo YouTube de Marie s'infiltre Honnêtement pour avoir osé renverser la tendance, il fallait le faire. Peut-être que cela pourra provoquer une prise de conscience. Continuer la lecture de « Touche pas à mon porc »

Blogvember

Stéphane avait proposé de faire un billet par jour mais sans aucune thématique précise, un peu comme on peut voir passer sur Instagram ou autre réseau social graphique avec #inktober

Je me suis dit que j’allais tenter le truc même si je n’ai pas de thématique précise, on verra bien ce qu’il en adviendra. C’est le premier d’une longue série (ou pas).

Aujourd’hui, il faisait frais. Plutôt frais pour que je puisse ressortir mon bonnet violet que j’avais tricoté l’an dernier. Je viens de passer les 11 mois de bi-implantation. Hier, ça faisait 11 mois exactement que l’hôpital m’a activé mes implants internes et remis mes nouveaux processeurs. À lire comme ça, ça fait machine genre Terminator mais on s’en fout en fait.
J’ai entendu le frottement du bonnet en laine sur mes processeurs, ça m’a doucement embêtée, je me suis dit qu’en fait, on a jamais la paix.

Continuer la lecture de « Blogvember »

Hallo… ween !

Sticker représentant un fantôme avec la gueule ouverte et un air sardonique collé sur une vitre de fenêtre

Pour Halloween, j’ai voulu faire plaisir à Minipixel en effectuant quelques décorations ensemble. J’ai ressorti ma silhouette Cameo.

C’est une machine qui découpe le papier, le vinyl, le tissu, le bois de manière très fine je suppose, je n’ai pas testé. Je n’ai pas mis la citrouille dans la machine, elle risque d’exploser 🙂

Jusqu’à présent, je n’ai découpé que du vinyl et beaucoup de papier.

La découpe fait du bruit, beaucoup de bruit. On entend la lame qui se déplace et qui découpe le vinyl, ca fait drôle. C’était un bruit que j’avais déjà en mémoire avant mon opération.

J’ai récupéré un fichier qui était vectorisé déjà. Je l’ai placé sur ma feuille prête à découper, un vinyl noir autocollant. Une fois la découpe effectuée, telle Capitaine Crochet, avec mon mini-crochet, j’ai dévidé les parties qui ne nous intéressaient pas afin de pouvoir récupérer l’autocollant dans la bonne forme que nous voulions. Continuer la lecture de « Hallo… ween ! »

Et au milieu de ces ordis, ils se sont souri…

Elle lui dit j’ai rendez-vous dans un sous-sol avec des fous
Qui vivent la souris à la main du soir au matin
Alors il l’a accompagnée, ils ont tchatché, ils ont surfé
Et au milieu de ces ordis, ils se sont souri.

Comme chaque année, je me rends compte qu’une nouvelle année s’ajoute au compteur. Je ne vois pas le temps passer, j’ai toujours cette impression que c’était hier. Tout ce chemin parcouru, pas toujours comme on aurait voulu mais nous avons parcouru tout ce chemin ensemble. Déjà 11 ans que nous sommes mariés.

Année spéciale. Des semaines se sont suivies, plus ou moins chargées, mais toujours aussi proches qu’au premier jour que nous nous sommes rencontrés. Des moments difficiles comme des moments heureux.

Noces de corail paraît-il. Continuer la lecture de « Et au milieu de ces ordis, ils se sont souri… »

Joyeux anniversaire Minipixel !

Cette année, ton anniversaire a été précédé par la rentrée des classes. Je suis venue te réveiller ce matin, tu m’as ouvert tes bras en grand.
Signe d’un câlin.

Petit garçon câlin, à ta naissance tu étais un bébé bien joufflu et tonique. Ultra-fan du portage, tu adorais être porté en écharpe. Plus de 2 ans à être porté, même si je t’ai porté régulièrement jusqu’à ton entrée en maternelle.

Les câlins, c’est une chose que tu aimes de temps à autre désormais.
Ce matin était un matin à câlins.
Je me suis vite empressée de m’allonger à côté de toi pour savourer ce moment exceptionnel. Je t’ai souhaité un joyeux anniversaire à voix basse, tu m’as souri.
J’aime sentir ton odeur au réveil, caresser ton visage si doux encore dans l’enfance, mais plus pour très longtemps je crois, tu changes à une vitesse folle. Continuer la lecture de « Joyeux anniversaire Minipixel ! »

Carpe diem

Paysages qui défilent à toute vitesse, nuages qui semblent immobiles alors que je suis dans un train. Un sentiment enivrant de liberté m’envahit. Mais cette liberté n’est pas réelle. 

Mon reflet dans la vitre est immobile, il bouge parfois selon l’éclairage du soleil et du paysage. Le soleil qui éclaire avec des intensités variables, comme si quelqu’un me parlait au fond de moi. Essayer de maîtriser ce vertige malgré le paysage qui défile à toute vitesse, me dire que tout va bien. 

Tantôt de la verdure, tantôt des champs de blé d’épi de couleur or prêts à être récoltés, tantôt des champs labourés avec leurs bottes de foin. 

Mon esprit est comme ce paysage qui défile à toute vitesse. Plusieurs sentiments m’envahissent. Parfois je voudrais être à hier, parfois je veux profiter de l’instant présent et parfois je voudrais être à demain. 

Ce mélange de sentiments est-il normal ? je ne sais pas. 

À l’idée de certaines pensées, ma mâchoire se serre et mes yeux s’embuent. 

Je me reprends. Il n’y a pas de raison d’être triste. 

Juste un manque, des manques. 

Certains seront comblés bientôt, d’autres j’espère rapidement et certains jamais… 

Se concentrer sur l’instant présent, me reposer, profiter, ne pas culpabiliser, ne pas avoir de regrets, c’est mes objectifs.

Moments furtifs d’enfance

Ce matin, j’ai apprécié avoir la petite main de mon garçon dans la mienne en l’emmenant à l’école. Sentir ses petits doigts bouger dans ma main, qui s’agitent quand il me parle, c’est bien le seul moment de la journée où il est enclin à parler, à échanger. L’emmener à l’école le matin est une chose que je ne fais jamais quand je travaille puisque je suis la première à partir. Il a retiré sa main à l’approche de l’école, je m’aperçois que mon bonhomme grandit plus vite que je le pensais.

Un petit bisou furtif, je sens qu’à la rentrée prochaine, le bisou furtif ne sera plus là … savourer au maximum ces petits moments de bonheur. Continuer la lecture de « Moments furtifs d’enfance »

Déjà un an que tes blagues nous manquent.

Tonton Claude, déjà un an que tu es parti. Difficile de ne pas laisser la tristesse m’envahir, car c’est pas ce que tu aurais voulu. Tu aurais voulu qu’on rie à chaque moment qui se présente.

L’année qui vient de s’écouler, je me suis surprise à penser à toi. Tu m’as accompagnée par la pensée dans mes moments joyeux, mes moments tristes. À chaque fois que je pensais à toi, je me demandais quelle serait ta réponse à ce moment, qu’est ce qu’il faudrait faire.

Je m’imagine ces réponses, ça me réconforte doucement.  Continuer la lecture de « Déjà un an que tes blagues nous manquent. »

2 jolis hamsters russes…

Museau de Perle et de Mandarine qui émergent des copeaux de bois

Nous avons adopté 2 hamsters russes pour la plus grande joie de Minipixel il y a maintenant 3 semaines qui étaient âgés de 4 semaines. Nous sommes allés les chercher chez un éleveur qui était près de notre domicile, mais surtout soucieux du bien-être et respect de ces petites bêtes.

Ce qui m’a convaincue, c’est qu’il ne fallait pas forcément une cage à barreaux, nous ne sommes pas très fans des barreaux à la maison, c’est une forme de prison. D’autant plus que les hamsters rongent les barreaux soi-disant pour se faire les dents … alors que la peinture de ces derniers est toxique. Une simple caisse en plastique, oui c’est pas forcément esthétique, mais bien plus respectueux de l’animal. D’autant plus qu’il ne peut pas s’intoxiquer avec quoi ce soit, et nous pouvons davantage en profiter visuellement.

Continuer la lecture de « 2 jolis hamsters russes… »