Moments furtifs d’enfance

Ce matin, j’ai apprécié avoir la petite main de mon garçon dans la mienne en l’emmenant à l’école. Sentir ses petits doigts bouger dans ma main, qui s’agitent quand il me parle, c’est bien le seul moment de la journée où il est enclin à parler, à échanger. L’emmener à l’école le matin est une chose que je ne fais jamais quand je travaille puisque je suis la première à partir. Il a retiré sa main à l’approche de l’école, je m’aperçois que mon bonhomme grandit plus vite que je le pensais.

Un petit bisou furtif, je sens qu’à la rentrée prochaine, le bisou furtif ne sera plus là … savourer au maximum ces petits moments de bonheur.

Avant-hier lundi, il pleuvait. Nous sommes sortis de la maison sous la pluie. Dans la bonne humeur, nous avons observé les escargots qui rampaient. Il m’interpelle et me dit : « regarde maman ! » et il touche les antennes de l’escargot. Cet escargot, par instinct de défense, a rentré ses antennes. Je l’ai regardé et j’ai souri. Je lui ai dit : « regarde ». J’ai pris l’escargot en le décollant de la surface sur laquelle il était en train d’avancer. Instinct de défense à nouveau, il s’est mis à produire une bave mousseuse blanche.

Mon fils m’a regardé et m’a dit : « Mais pourquoi il fait ça ? » je lui ai répondu que c’était son moyen de défense. Il me rétorque que oui, avec autant de bave mousseuse, il l’aurait lâché aussi vite parce que c’est « dégueulasse ». J’ai souri et j’ai pensé à Tonton Claude qui adorait ramasser les escargots et quand on les faisait baver dans une grande bassine verte pouvant contenir un enfant. Ça ressemblait à un bain moussant tellement il y en avait de la bave dans cette bassine.

Ces derniers mois, mon fils a grandi plus vite tout en essayant d’avoir une résistance par rapport à ce que je lui demandais, il est vrai que je n’ai pas été très patiente, ni présente non plus. Je me devais déjà être patiente vis à vis de moi-même. Difficile d’être patiente et présente partout…

2 réflexions sur « Moments furtifs d’enfance »

  1. Merci pour le petit clin d’oeil à Tonton Claude ! il me manque tellement !…..
    Plein de bisous pour ton petit  » baveux  » et plein pour toi aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *