Le banc bleu

Ce banc qui était à l’abandon dans la petite cabane au fond du jardin, ce banc qui nous avait pas tapé dans l’œil quand on a visité notre maison. Il nous avait tellement pas tapé dans l’œil que j’ai même pas la photo d’avant…  Ce banc, il m’a tapé dans l’œil quand j’ai eu l’esprit moins encombré, plus disponible mais surtout après avoir passé autant de temps sur pinterest à épingler des bancs du même style en fer forgé … Continuer la lecture de « Le banc bleu »

Livraison de la cuisine

Une fois que les caissons furent montés, j’ai rajouté les portes au fur et à mesure du montage. Repérer les emplacements des charnières, installer les étagères, penser à l’éventuel rangement.
Pour le rangement on repassera je crois, j’ai pas optimisé comme j’aurais voulu les rangements ou plutôt les emplacements de tel ou tel objet. Ca c’est une autre histoire, ça s’appelle du rangement organisé.

Monter les charnières sur les portes, monter la porte sur le caisson, ensuite préparer les trous une fois que toutes les portes ont été montées pour la partie haute. Astuce préparer un patron pour faire les trous des poignées toujours au même endroit.

IMG_8671IMG_8672 IMG_8670

On avait installé la plaque provisoirement pour pouvoir faire un peu à manger ou réchauffer de l’eau, parce que quand même … 🙂
Le four a été branché et fixé tout de suite. L’électroménager vient de m*ster g*od d*al, aucun regret même si nous ne l’avions pas vu en vrai. On avait déjà commandé par eux quand nous avions refait notre cuisine à l’appartement pour y trouver une hotte centrale qui était introuvable dans le commerce.

IMG_8591

IMG_8587

En bas, nous avions décidé de mettre que des tiroirs afin de ne pas avoir de place perdue. Un paquet de farine au fond du placard, c’est déjà arrivé à tout le monde hein 🙂
Avec les tiroirs c’est plus compliqué « d’oublier » un paquet de farine. Effectivement, c’est long et fastidieux surtout quand tu as prévu plus de 3 tiroirs par caissons et que tu as environ 4 caissons à faire.

Mécanisme des tiroirs

Continuer à monter les caissons en espérant qu’on s’est pas trompés dans les plans, les murs pas droits, les centimètres mal-mesurés ou vus…

Le plan de travail du côté droit a été monté très vite car il fallait fixer la plaque pour la sécuriser. Celle de gauche l’a été une fois que la fenêtre a été changée. Car dans la précédente cuisine, on ne pouvait pas ouvrir la fenêtre, c’est ballot surtout qu’elle est à l’ouest cette fenêtre. Elle permet d’avoir de l’air quand il fait chaud pour y faire un courant d’air 🙂

Ce petit air frais qui circule même quand il fait chaud car on a un côté au nord et c’est agréable…

Il aura fallu tout de même que je fasse un raccord avec une planche blanche puisqu’il y avait un décochement de la fenêtre par rapport au plan de travail. Nous avons choisi de ne pas suivre les murs, mais le plan de travail pour l’emplacement de l’évier et du lave-vaisselle. C’est tout de même plus joli.

IMG_8649

IMG_9149

Au départ, j’hésitais à mettre un îlot central, j’avais peur que ça fasse massif. Mettre un meuble à l’entrée de la cuisine, c’était un peu dommage aussi, j’y ai laissé une table pliante au début, maintenant il n’y a plus qu’un tabouret. La table de bistrot a été chinée chez Emmaüs et elle est restée dans son jus. Je ne l’ai pas repeinte, le marbre est peut être un peu usé mais tellement efficace. 🙂

Cette table nous permet de nous retrouver tous les 3 le dimanche soir dans la cuisine à profiter de cette lumière et manger tranquillement ensemble.

J’aurais pu vous mettre une photo de la cuisine rangée, nickel-chrome avec rien qui dépasse mais en fait, les 3/4 du temps elle est comme ça, j’en suis plutôt fière. Reste la crédence à faire, mais … manque de temps et d’argent, on la fera quand je m’ennuierai un peu 🙂

Mise au vert

Quand nous avons visité pour acheter une maison, le jardin n’avait pas une importance capitale. S’il y avait un jardin c’était tant mieux, du bonus.
Si on pouvait faire le tour du jardin en tournant autour de la maison, c’était encore mieux.

On a eu cette chance. Quand on cherche, on trouve jamais vraiment ce qu’on veut. On se disait ça hier, que le jardin était chouette, calme et reposant.

Quand on a eu la remise des clés, le jardin n’avait plus l’apparence qu’il avait quand on l’a visité … Il était complètement à l’abandon.
Cette partie là, n’a pas changé entre la visite et la remise des clés. La partie où la pelouse avait été tondue, l’herbe était haute de 1 mètre …
Le premier achat qu’on a fait pour la maison était la tondeuse ! On voulait que ça soit entretenu pour pouvoir faire des parties de foot pendant les travaux (qui auront quand même duré tout l’été)
Dans un premier temps, il a fallu tout couper avec un coupe-fil car on avait pas de faucheuse.

Et puis, comme j’avais un peu de temps après le boulot, on y allait le soir, le week-end en attendant que ça soit terminé et surveiller d’un œil les travaux. Du coup, la bêche a été ma copine durant tout l’été.

Un aperçu « avant / après » et surtout on fait des découvertes.

Avant

Après

 

Ici, j’ai découvert que la bordure de ciment avait été coulée avant que le jardin soit pensé ou alors il y avait une bordure et ils ont divisé les terrains sans se soucier de ce qui entourait la maison.

On a très vite enlevé ce qu’on aimait pas.  L’arbre en question n’était pas très bien placé pour plusieurs raisons.

Les sapins, ça produit de la résine il me semble, ses feuilles sont acides.
1 / Ça pourrit le fil à linge qui est à gauche
2/ l’herbe en dessous ne pousse pas
3/ à l’angle, ça veut dire qu’il faut le tailler tout le temps…

avant

Tout de suite ça va mieux. On respire !

 

après
Ceux / celles qui me connaissent, peuvent me suivre sur instagram. Je fais souvent des photos du jardin qui est #masourcezen, j’aime y faire un tour chaque jour, y découvrir de nouvelles pousses, de nouvelles couleurs, bref, le jardin me/nous ressemble désormais un an après. On se l’est approprié.

Promis, j’en reparlerai plus souvent.

 

Cuisine, installe-toi !

Une fois tous les murs refaits avec les prises au bon endroit, le gaz, l’eau. Ça va beaucoup mieux, on s’imagine bien. Y’a encore la fenêtre à changer, mais ça, ça va aller vite.

Quand tu vois ça, t’as vraiment du mal à imaginer ta cuisine. Mais bon … prendre sur soi, se projeter, si, si c’est possible.

Vue de la Salle à manger de la cuisine

Le déménagement a eu lieu … et c’est devenu un peu compliqué. Les travaux n’étaient pas finis. Il y a eu un contre-temps, le sol de la salle à manger avait été abimé et c’était plus possible de le garder tel quel. Du coup, nous avons entrepris (en urgence siouplé, sinon c’est pas drôle ! ) de refaire faire le sol de la pièce principale. Vite retrouver du carrelage en urgence à 48h d’intervalle. Même référence, même magasin, pas le même bain mais une légère différence de taille et de coloris. Tant pis. On y va quand même. Les différences sont minimes. Les sols de la cuisine et de l’entrée avaient été déjà posés. Continuer la lecture de « Cuisine, installe-toi ! »

Rénovation : la cuisine

La cuisine telle que nous avions visité la maison ne nous plaisait pas du tout, mais pas du tout. Mais point positif : la surface !

A force de regarder les émissions d’appartements ou de déco, on était prêts je crois. On faisait abstraction de la déco et des aménagements existants.Pour la petite histoire, il faut savoir que dans notre appartement, nous avions une superbe cuisine intégrée couleur vanille qui avait été installée par un cuisiniste. C’était la cuisine qu’on s’était payée faute de pouvoir acheter plus grand il y a 5 ans déjà. Partir de cet appartement alors que la cuisine était tellement fonctionnelle. On s’était dit qu’on en ferait une chouette dans la maison.

Évidemment, quand tu visites une maison tu vois les détails les plus apparents, les petits détails cachés parfois vicieux, tu les vois pas toujours.
Là je suis rodée. Copine, tu visites ou t’achètes une maison ? Montre-moi, je te dirai ce qui va pas. 🙂

Le sol marron est collé au sol (sur du carrelage, quel dommage !) mais surtout il est découpé à la limite des meubles mais franchement c’est pas terrible … d’un point de vue esthétique / nettoyage. Sans compter des rangements absents. 🙁

L’évier avait un scotch que je n’avais pas vu lors de la première visite, et il s’avère qu’il était quasiment inutilisable. Il y avait un trou  derrière ce scotch. Juste pas envisageable pour moi.

Cuisine - avant
Sur la photo au-dessus, il y a un mur à droite qui n’existe plus et qui donne sur la salle à manger désormais. Ouverture au maximum pour pouvoir profiter de l’espace de vie, mais surtout faciliter la communication quand t’entends pas. Ça t’évite 46 000 allers-retours cuisine – salle à manger.
Et le summum, quand t’as des copains à la maison, t’es encore avec eux et pas toute seule dans la cuisine.

J’ai eu aussi la fenêtre que tu peux même pas ouvrir parce que ta main est trop loin et qu’il faut prendre une ventouse pour pouvoir la coller sur le carreau et l’ouvrir. C’est drôle 5 minutes, après c’est … comment dire, pénible de devoir grimper sur ton évier pour fermer. D’autant plus, le robinet était devant la fenêtre. Cette cuisine était tout sauf pratique.

Ce n’était pas une pièce vitale quand j’ai rencontré mon mari, c’est devenu un élément important dans notre espace de vie. On y passe quand même pas mal de temps dans cette pièce. Je me voyais mal attendre longtemps …

Tu penses bien qu’on a fait tout péter, et qu’on a imaginé ça à notre manière.

cuisine avant
9319265785_cb1a3264a6_b

On a adoré la penser, réfléchir aux possibilités, imaginer encore !
Faire mettre les prises au bon endroit, le gaz, l’eau ont été posés approximativement là où on voulait.
On a fait déplacer le radiateur en fonte et en dégageant cette partie du radiateur, on a pu faire le nécessaire pour la salle de bains qui est de l’autre côté de ce mur 🙂
Elle n’est pas totalement finie aujourd’hui mais le plus gros et l’essentiel est posé. Je vous en reparle bientôt. 😉

 

Une porte, deux portes…

visuel d'une porte peinte en bois foncé et l'autre en bois clair avec le bout de la ferronnerie en bleu

Quand nous avons acheté notre maison, il y avait plein de petits détails qui nous plaisaient pas mais nous en avons fait abstraction pour les changer au fur et à mesure.

La porte du garage qui avait l’air d’avoir été repeinte à la va-vite pour la vente, une grande partie de la maison a été repeinte à la va-vite. C’est moche, très moche mais c’est comme ça, j’y travaille depuis que nous avons emménagé.

 

porte au départ

 

A chaque changement, je m’approprie la maison.

A défaut de pouvoir faire changer la porte, j’ai dans un premier temps repeint les ferronneries. Il faut protéger avec du scotch le bois pour que la peinture fer ne déborde pas.

En fait, pour être logique il aurait fallu que je fasse cette étape en dernier mais j’ai pas fait comme il aurait fallu tout simplement parce que j’ai repeint les gardes-corps avant. En général, on fait d’abord les parties qui sont en relief avant de faire celles qui sont à plat.

protéger le bois

J’ai donc décapé la porte avec un produit pour enlever le plus gros de cette lasure toute moche.

Décapage 1er avec le produit avant poncage

Ensuite, j’ai poncé, poncé (avec ma fidèle ponceuse) … au moins 3 bonnes heures pour avoir une porte relativement propre.

Porte décapée et poncée

Première couche et deuxième couche de lasure qui est d’une teinte un ton au dessus du naturel. J’ai été un peu déçue, j’aimais bien le coloris une fois la porte poncée, le vernis a fait ressortir les défauts de la porte.

porte_peinte

Et j’ai refait le même parcours pour l’autre moitié de porte. Concernant la lasure, j’avais pris chêne clair en pensant rester le plus proche du coloris de base, je ne sais pas ce qu’il aurait fallu prendre pour avoir le coloris que j’ai obtenu en ponçant.

 

Porte terminée

C’est pas parfait, car la peinture s’est imprégnée plus à certains endroits, mais dans un premier temps c’est déjà moins tape à l’œil. Avant, on ne voyait que cette porte.
Si toi aussi tu veux te lancer dedans, il te faudra des lunettes transparentes, un masque pour quand tu ponceras pour ne pas respirer toutes les poussières et beaucoup de patience.

 

Je vous reparlerai de peinture et ardoise bientôt.

Rénovation de la maison aux 4 cheminées

Lors des visites, nous avons fait abstraction de ce qui nous plaisait pas, on s’est concentrés sur les volumes surtout qui nous intéressaient. Le reste c’était accessoire, du moment que les murs et le toit étaient sains. Ce qu’on recherchait vraiment, c’était de la place, de la place. Plus envie de jouer à Tetris dans notre appartement qui était si douillet.

La maison avait été inhabitée depuis 1 an quand nous l’avons visitée, le jardin était à l’abandon mais j’avais déjà une idée de ce que je voulais.

Les travaux ont été effectués par une entreprise de rénovation et ont duré 2 mois et demi. Plutôt un exploit, si je fais la liste des modifications qui ont été apportées, sans compter des erreurs qui ont dû être reprises. Il paraît que c’est toujours comme ça pareil pour le délai, c’est jamais le délai qui a été promis initialement.

Les travaux, c’est être la police tout le temps, matin et soir. Ne rien laisser passer.
La salle à manger quand on l’a visitée, on a adoré la place qu’il y avait.

Salle à manger - vue sud

La salle à manger s’est vite transformée en chantier. On a même fait un gros trou pour pouvoir ouvrir sur la cuisine.
Ouverture vers la cuisine

Protéger le parquet pour limiter les frais par exemple.
On peut même constater le tracé du trou sur le mur, sur le coup quand je l’ai vu, je me suis dit : « il est un peu petit le trou… va falloir vite y remédier avant qu’ils aient commencé. »

 

Ouverture vers la cuisine

Le lendemain, ils avaient commencé, oups. MAIS le trou avait déjà plus la même forme. Un peu plus haut que la veille, mais encore petit pour moi 🙂
Par contre, le sol, c’est moche, très moche. Une simple barre de sol ça va pas le faire du tout. Prévoir des plans de secours quand on fait des travaux, TOUJOURS.

Ouverture sur la cuisine

Les poutres recouvertes de scotch, très peu pour moi.
Les poutres, on aime ou pas. Nous on n’aime pas, elles disparaîtront finalement sous les enduits.

Il est vrai que parfois la prise de vue n’est pas toujours la bonne, mais j’ai attendu que tout cela soit fini pour vous le raconter, parfois ça peut être décousu, mais l’important est qu’on s’y retrouve.

Alors, ça vous plaît ? Je continue ?

Travaux de rénovation…

En lisant le billet de Marjoliemaman, elle m’a donné envie de vous raconter cette aventure.

Nous avons acheté une maison. Nous l’avons visitée une première fois, avoir un coup de cœur sans plus, y réfléchir (il faut savoir qu’on avait eu un gros coup de cœur qui ne s’est pas concrétisé quelques mois auparavant et c’est tant mieux ! )
Y retourner, se dire que c’est celle-là qu’il nous faut. Se projeter, réfléchir à toutes les possibilités d’aménagement… Ça nous a bien occupé l’esprit.

Entrée

Une petite maison, avec ses pierres apparentes, un potentiel sympa d’espace.

Continuer la lecture de « Travaux de rénovation… »