Temps suspendu…

Aujourd’hui, 31 décembre 2014. L’année qui vient de s’écouler a été bien remplie.

Aujourd’hui, je travaille.

Je suis partie comme à mon habitude vers 7h30 de chez moi, la rue était vide. Juste des voitures, pas de piétons. J’ai pu vraiment distinguer le bruit de chaque voiture, l’accélération de ces voitures qu’on entend quand la rue est vide.

Comme si le temps s’était arrêté. 31 décembre, une date où les gens ne sortent pas de si bon matin, préférant rester au chaud pour la plupart…

J’aperçois le bus au loin dans la nuit, juste cette lumière sur le numéro du bus.
Je lui fais signe. Il s’arrête. Je salue le chauffeur comme chaque matin, je vais pour m’asseoir, il y a juste quelques personnes alors qu’à l’accoutumée le bus est plein. Continuer la lecture de « Temps suspendu… »

Renaissance auditive #3

L’adaptation aux nouveaux appareils n’a pas été évidente cette semaine. Impression d’avoir un cerveau en vrac à force de décoder tous ces nouveaux sons que je ne connaissais pas.

Les nouveautés, je les ai listées pour me rendre compte :

Entendre les adolescents passer dans la rue, les entendre parler à travers le carreau.
Ce coucou, haut perché dans mon jardin, je l’entendais mais pas aussi distinctement. Là, j’ai l’impression qu’il est juste à côté de mon oreille.

Je suis allée mardi matin au think thank de media4d pour l’accessibilité des médias. Je me suis rendue compte que je pouvais entendre les gens souffler dans le micro. J’ai été d’ailleurs surprise d’entendre l’interlocuteur et de le voir faire. Avoir le son avec l’image est percutant.
Le son est bien plus net, je comprends mieux les gens.

Mais attention, entendre ne veut pas dire comprendre. Continuer la lecture de « Renaissance auditive #3 »

Paroles et musiques

On peut en tant que personne sourde être sensibilisée à la musique, connaître un univers musical, évoluer dans ce monde.

Mes parents avaient des vinyles, des cassettes audios, je dois dire qu’à l’époque ces objets m’impressionnaient, ils étaient magiques pour moi. Ils arrivaient à restituer une sensation qui m’est inconnue.

Ces vinyls sur lesquels on pouvait enregistrer des croches, des clés, des arpèges sur un disque noir et la restitution du son par le biais d’un diamant, la technique m’échappait.

Continuer la lecture de « Paroles et musiques »

Les feuilles et la fourmi

Assise à une table à côté de mon oncle, je contemple autour de moi sans aucun bruit. Une fourmi passe à toute vitesse sur la table, à la recherche d’une miette de pain.

Entendre juste les feuilles du papier journal, qui tournent avec le vent, c’est un bruit qui m’est presque agréable dans ces lieux si calmes.

Silence total pour moi, j’entends les voitures qui passent de temps à autre. Je m’arrête de respirer en espérant pouvoir percevoir un bruit qui m’est inconnu.
Je demande à mon oncle quel est ce bruit. Mais finalement nous entendons pas la même chose.

J’entends comme une feuille de papier froissée, lui un tracteur qui passe au loin dans les champs à peine perceptible. Continuer la lecture de « Les feuilles et la fourmi »

La piscine

Quand je vais à la piscine, je ne prends que le strict nécessaire. Une serviette, une bouée, des lunettes.

J’arrive donc dans le silence à la piscine, je communique avec la caissière de la piscine comme une parfaite personne valide puisque j’ai  fait le choix de laisser mes appareils a la maison. ma surdité est un handicap qui n’est déjà pas très visible. Pour le coup ici, elle est invisible.

Mes appareils auditifs ne sont pas de la partie puisque ces derniers craignent l’eau. Je bichonne mes appareils comme si c’était des bijoux en or.
Ça ne vous viendrait pas à l’idée de laisser l’équivalent de 4 iPad dans le casier de la piscine ? Ben moi non plus !

Continuer la lecture de « La piscine »