Câlin larsen

L’effet larsen des appareils auditifs, vous ne l’avez sûrement jamais entendu ou très peu.
Les porteurs d’appareils auditifs sont régulièrement confrontés à ce petit souci qui peut être très vite gênant. Pas bien grave en soi. Juste gênant.

Cet effet se produit lorsque l’émetteur amplifié (exemple : haut-parleur) et le récepteur (exemple : microphone) d’un système audio sont placés à proximité l’un de l’autre. Le son émis par l’émetteur est capté par le récepteur qui le retransmet amplifié à l’émetteur. Cette boucle produit un signal auto ondulatoire qui augmente progressivement en intensité jusqu’à atteindre les limites du matériel utilisé, avec le risque de l’endommager ou même de le détruire. — Source wikipedia

Cet effet larsen est dû au fait que mes appareils sont réglés relativement fort (voire au maximum pour exploiter tout le potentiel de cet appareil) pour mon audition et que mon embout n’est plus suffisamment étanche (surtout après autant de temps).

Matin et soir, je suis confrontée à un nouveau petit jeu avec mon fils.
Qui provoquera un effet larsen ? Lui ou moi ?
C’est soit au coucher lors de la petite histoire du soir soit au moment de partir à l’école, il met sa tête contre la mienne, m’agrippe le cou et me serre jusqu’à ce que je ne puisse plus respirer et bouger accessoirement.

Sa petite tête contre la mienne.

Je ne bouge plus.

Et là, un effet larsen.

Pas très agréable pour moi, mais pour lui non plus étant trop près, il perçoit le son qui passe dans les tubes de mes embouts. Au début, il reculait ou je bougeais la tête de façon à ce que ça s’arrête.
Progressivement, je me suis adaptée de manière à ne plus provoquer ce son larsen si désagréable pour lui et moi.

Et ce matin, il m’a demandé comment éteindre mon appareil.
C’est ce que je faisais aussi parfois quand je voyais que le câlin durait un peu plus longtemps qu’à l’accoutumée.
Je lui ai montré, ça l’a fait rigoler. Il m’a éteint mon appareil avant de me faire un gros câlin avant de partir à l’école.

Ca me fait fondre comme un chamallow.

Au fait, bonne année 2014 !

5 pensées sur “Câlin larsen”

  1. Quand j’étais étudiant, j’ai donné des « cours d’informatique » (en gros des jeux ludo-éducatifs) dans une école pour enfants sourds. Franchement quand j’entendais ces larsen j’avais mal pour eux ! Si c’est juste désagréable, ça me rassure…

  2. Très joli… Je suis familière de tous ces petits gestes qu’il faut faire, pour que cela ne soit pas désagréable pour les autres… les êtres aimés, les collègues, les connaissances qui ne se rendent pas compte quand ça siffle, d’ou vient le bruit qui les gêne… surtout ceux qui ont une hyperacousie !

    Merci de ce partage !

  3. Lili ton histoire !
    Les larsens sont les seuls trucs bien relous…. Je te rassure biou, ça ne nous fait pas mal… A moins d’être chatouilleux du tympan ^^

    Moi quand je veux faire un câlin à mon chéri, ça siffle…
    Poser ma tête sur le coussin pour regarder un film, ça siffle…
    Une bise trop serré, ça siffle…
    Un rire, ça siffle lême un sourire d’ailleurs !
    Une capuch, ça siffle!!!!

    Je suis allée voir mon audioprothésiste pour lui dire que ça commençait à bien faire !!! Et par je ne sais quel réglage… Il a réussi à réduire ces sifflements en faisant des tests des situations dans lesquelles ça se produisait… Hourra!!

    Bien sûr… Avec un câlin d.un enfant tellement généreux et passioné soit il, on y échappera pas ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *