Can you read my lips ?

Rachel Kolb, ancienne étudiante sourde, a réalisé une vidéo pour permettre aux spectateurs de se mettre à sa place et de découvrir que « lire sur les lèvres » ce n’est pas si simple que ça.

Quand j’ai regardé la vidéo, j’ai eu le sentiment d’être à la place de Rachel Kolb.

Lire sur les lèvres, c’est mon quotidien mais aussi pour avoir une connexion avec les gens qui m’entourent.

Puisque je n’entends pas, la lecture sur les lèvres est mon outil de communication.

J’avais parlé de la perception du son mais jamais de la lecture sur les lèvres. J’ai toujours dit que je devais regarder les gens pour les comprendre mais sans vraiment expliquer pourquoi, ni comment.

Les conversations « ping-pong » j’en ai parlé ici c’est parfois facile à faire quand on est 2 / 3 et quand on est bien placés. Mais si c’est au delà, les paroles fusent dans tous les sens, les gens finissent la phrase du voisin, et parfois pas forcément dans le même sujet, on passe souvent du coq à l’âne …  et on se retrouve éjecté de la conversation.

Difficile de revenir au sujet suivant sans être excédé ou froisser les personnes qui nous entourent. Il faut apprendre à lâcher prise pour justement arriver à gérer cette frustration quotidienne dans une société où nous sommes en sur-communication.

Lire sur les lèvres s’avère être un exercice difficile pour un peu que la personne n’articule pas, qu’elle ait une gestuelle en plus de ses paroles qui parfois va être sur sa bouche, qu’elle aie un grand sourire tout en continuant de parler, qu’elle dodeline de la tête tout en parlant ou encore tout simplement qui marmonne.

Une chose que j’ai remarquée, quand on lit sur les lèvres de quelqu’un on a tendance à fixer la personne, mettant celle-ci mal à l’aise qui souvent aura un regard fuyant.

Regarder les gens droit dans les yeux leur donne l’impression de les mettre à nu, alors qu’on voudrait juste communiquer.

Qu’importe de quoi parlent les lèvres, lorsqu’on écoute les cœurs se répondre.” — Citation d’Alfred de Musset ; La confession d’un enfant du siècle (1836)

7 pensées sur “Can you read my lips ?”

  1. Moi qui perd de plus en plus l’audition (mais je sais que ça n’a rien à voir avec toi), je me rends compte que je lis de plus en plus sur les lèvres et que c’est très difficile effectivement. En tout cas la vidéo est très bien faite Merci pour ce partage

    1. La vidéo permet de comprendre la difficulté qu’on peut avoir rien qu’en lisant les lèvres, on peut avoir des informations qui soient manquantes… Lire sur les lèvres, ça s’apprend. 😉

    1. Je le dis facilement que je n’entends pas mais je fais attention à ne pas bloquer mon interlocuteur qui pourrait ne plus savoir comment se comporter. Parfois, quand on est un peu trop francs, ça peut casser la conversation dans laquelle on est. 🙂

  2. Wouahou ! je comprend mieux maman maintenant.
    Ses tests on révélé une compréhension de 80% en lecture labialle.
    Maman, c’est trop forte !!!! c’est tout ce que j’ai envie de dire ^^

  3. Quand on s’est croisés, j’ai essayé de faire de mon mieux, je n’articule pas beaucoup habituellement. Mais du coup j’ai tendance à parler avec les mains ce qui n’aide pas. Je le saurai pour la prochaine fois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *