Entendre c’est du confort

Voir cette publicité me fait rire tout doucement …

590 euros, c’est le prix qu’on pourrait débourser pour se payer des lunettes ou une couronne…
Mais ce n’est que le prix d’une réparation de mon appareil auditif, quand il commence à se faire vieux, que le micro commence à lâcher ou toute autre pièce permettant le fonctionnement ou la retransmission de ce son dont j’ai besoin pour entendre.

Juste pour me permettre d’entendre au quotidien, de ne pas me retrouver dans ce silence auquel je ne suis pas habituée et que pourtant j’aime quand le bruit devient excessif.

Mes appareils auditifs sont la vie, mes repères dans l’espace. Sans eux, je ne suis rien, je ne comprends plus rien, je fais répéter maintes fois. Je dépéris sans son, je suis, inconsciemment, animée par le bruit.

Quand je ne les ai plus, je ne suis pas moi. Je suis une autre moi. Et je n’aime pas.

Vu comme ça, on est à mille lieux d’imaginer que je puisse m’en passer, malgré le coût de ces appareils.

Jusqu’à mes vingt ans, j’ai toujours été appareillée correctement, puisque la prise en charge était faite par la sécurité sociale à 65% (60% depuis mai 2011 sur la base de la Sécurité Sociale : 199,71€) du prix des appareils auditifs et la mutuelle couvrait le reste la plupart du temps.
Au-delà de l’âge limite fixé par la Sécurité Sociale, visiblement tu n’as plus besoin de tes appareils auditifs, style « t’es majeur, t’es vacciné » …
Comme si on avait une date d’expiration. Pas très drôle en soi quand même.

Quand tu as plus de 20 ans, la prise en charge de la sécurité sociale est de 129,81 euros pour un appareil… soit 260 euros pour les deux.

Entendre c’est du confort.

Quelqu’un qui a une surdité comme la mienne qui est classée « profonde« , avoir des appareils qui soient puissants, qui puissent nous retransmettre le son assez fort, fort de manière à ce que vous entendiez une espèce de « larsen » si on a un peu d’air qui s’infiltre entre nos embouts et nos oreilles. Ces appareils-là sont considérés comme du « confort » par la sécurité sociale.

Je vous vois derrière votre écran avec vos gros yeux.
Si, si. Confort, tu as bien lu !

Les appareils auditifs, c’est comme les machines, ça se répare, ça s’use … et ça coûte cher !

Généralement, pour conserver une qualité correcte il est conseillé de les changer tous les 5 ans voire 7 ans.
Donc à chaque changement d’appareils, tu sors ton portefeuille, tu alignes tes économies pour pouvoir entendre correctement, du moins avoir un son de qualité.

Avant d’avoir des appareils numériques il y a 10 ans, j’avais des appareils « analogiques » car on me disait : « Mademoiselle, votre surdité est trop importante pour avoir des appareils numériques, ils ne seront pas assez forts en puissance pour vous restituer une audition « correcte » …« .
J’ai eu la chance de rencontrer une personne formidable, a redonné « naissance » à mes oreilles avec ces appareils numériques.
Et très souvent, j’y pense.

Mon appareillage il y a 5 ans, a couté aux alentours de 4000 euros.

Avec le remboursement dérisoire (de confort ?) de la Sécurité Sociale, et le complément de ma mutuelle, il me reste encore plus de la moitié à ma charge.
La tu choisis, soit c’est pour ta pomme, soit tu vas mendier auprès des services publics.

Je vous épargne les réparations, le changement d’embouts, qui elles aussi ne sont pas toujours bien prises en charge.

Qui a dit que c’était pas cher ? Ah oui, c’te fameuse publicité …

5 pensées sur “Entendre c’est du confort”

  1. Cette faible prise en charge est terrifiante !
    En vieillissant ma maman a perdu beaucoup de son audition (je prends le même chemin, c’est de famille) et a laissé trainer la mise en place d’un appareillage à cause du prix. C’est terrible car maintenant qu’elle a sauté le pas, à plus de 70 ans… elle ne s’y fait pas. Il aurait fallu qu’elle soit appareillée très rapidement pour s’y habituer.
    Elle a perdu un de ses appareils, qu’elle a fini par retrouver dans sa cuisine des jours après. Ce fut des longs sanglots entre temps, vu le prix que cela coûte.

    C’est vraiment terrible, on a envie d’hurler que ce n’est tout de même pas normal que l’appareillage soit aussi cher et si peu remboursé. Confort, sérieusement ? Mal entendre est un sacré handicap ! Il serait temps que les choses changent.

  2. 2000€ de ta poche pour pouvoir entendre correctement. Je suis estomaquée.

    Quand je lis ton billet, j’ai juste envie de pleurer, tu vois. Dernièrement, mon ORL m’a sorti, il faudrait appareiller. Il m’a filé une ordonnance, demandé le règlement de la consultation. Et moi, je dois me démerder. De prime à bord, je savais que je ne pourrai me payer mes appareils. Vu la teneur de ton billet, je maudis la sécu sociale encore plus.

    Bref, j’aimerai bien comme toi que les choses changent…
    Merci pour tes billets, ton blog.
    Ravie de te rencontrer par les mots. 😉

    Tiboux

  3. Ah le prix des appareils !! Je suis dans la phase changement en ce moment (mes appareils ont 8 ans). Avant de pouvoir en tester (des arrangements peuvent se faire avec l’audioprothésiste), il y a la phase paperasse pour les aides : penser à la PCH (via la MDPH) et à l’AGEFIPH qui est très intéressante (ou les organismes équivalents si vous ne travaillez pas dans le privé), en dehors de la sécu et de la mutuelle.

    1. Hello, oui je sais pour les aides. Info qui me manque c’est est ce que l’agefiph marche pour un demandeur d’emploi ? Ca j’en suis pas certaine.
      Après il y a les fonds de tiroirs … de la sécu, mutuelle. Mais faut connaître et y penser surtout.

  4. bonjour,
    Tous les 5 ans, c’est la même chanson: changez d’appareils, la technologie a beaucoup évolué. Au prix fort, bien sûr. Quelqu’un a-t-il une confirmation de cette prétendue évolution? J’ai un mois pour essayer et reviendrais vous dire ce qu’il en est. La vague impression qu’on se fout un peu de nous, parfois, confondant bêtise et surdité… Quant au scandale des prix des piles qui s’usent de plus en plus vite, n’en parlons même pas. Entendre est un luxe pour les malentendants et sourds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *