L’automne est vraiment arrivé

Vue de la marne avec la brume au dessus de l 'eau

Quand la saison précédente, l’été est arrivé, je me suis dit que ça allait être long.

Les transports fonctionnaient au ralenti, minipixel allait être en vacances. Contrairement aux précédents étés où j’avais pu jongler pour pouvoir passer du temps avec lui, cette année je travaillais.

J’ai décidé de reprendre mon vélo quand j’ai vu que les horaires de transports n’allaient pas être très pratiques, notamment en ce qui concerne le bus. C’était inconcevable pour moi d’attendre 20 minutes le bus le soir.

En reprenant mon vélo, j’ai redécouvert des plaisirs que j’avais oublié. Découvrir la fraîcheur du petit matin, tester les différents trajets pour aller à la gare. J’ai trouvé le trajet qui me va très bien.

Un tronçon de départementale pas trop chargé à l’heure où je le prends et une nationale à traverser. Entre les deux, j’ai les bords de Marne.

Un vrai bol d’air. De verdure, d’eau.

Cet été il n’y avait personne le matin. Le soir, un peu plus de monde mais pas plus que ça, souvent ce sont des coureurs, des parents avec des landaus ou encore des personnes retraitées qui reviennent de la guinguette.

Je me disais qu’avec la rentrée, qu’il y aurait plus de monde. Guère plus.

J’ai parfois des compagnons de route, les canards, les cygnes qui essaient de m’accompagner. Pas plus tard qu’hier, j’ai entendu du bruit. Je ne savais pas ce que c’était. J’ai tourné la tête, c’était un cygne qui essayait de prendre son envol. Je n’avais jamais entendu ça. Je ne savais pas que c’était aussi bruyant et rythmé à la fois. Il a toutefois réussi à s’envoler un peu pour s’écraser un peu plus loin. J’ai aussi entendu son plouf tonitruant. Ça a été un plaisir de voir et entendre ça avant d’arriver à la gare.

Le « silence » au bord de la Marne je l’apprécie. Parfois un train de marchandise, un RER qui part ou qui arrive. J’aime bien redécouvrir ces bruits. Qui sont bien rythmés loin de ceux qu’on peut avoir à Paris.

Ce matin, je n’ai pas entendu le bruissement des feuilles tant qu’il devait être léger, mais j’ai vu le soleil se lever sur le port. Et voir la brume, le reflet, le silence de cette beauté visuelle ainsi que la fraîcheur, les yeux qui pleurent au contact du froid m’ont rappelé que l’automne était vraiment arrivé.

2 pensées sur “L’automne est vraiment arrivé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *