Liberté, Égalité, Fraternité

Il me semble important d’en parler, de la citoyenneté.

Durant mon enfance, les hommes politiques, toussa, c’était un truc de grandes personnes.
A l’adolescence, t’es un peu rebelle, t’as d’autres idées en tête hein. C’était un peu chiant pour moi parce que c’était pas franchement facile de les suivre sans sous-titrage, il fallait lire les journaux, essayer de décrypter, de découvrir que tel journal était de tel bord politique, et ainsi de suite.

Une fois que j’eus la majorité, il ne me fût pas simple d’avoir un avis politique, déjà qu’en temps normal c’est pas évident, mais quand tu n’as pas forcément le vocabulaire, ou arriver à saisir les nuances du second degré, voire du troisième degré … je vous laisse imaginer la difficulté.

Les élections présidentielles « accessibles » cela ne date de que très peu de temps. Celles qui furent accessibles pour la première fois, c’était en 2007. Je n’avais pas 30 ans !

Les débats sous-titrés, tant bien que mal, étaient un exploit !
Je ne peux pas vous transmettre intégralement l’émotion que j’ai eue en 2007, une énorme satisfaction de résultats positifs grâce au travail collaboratif avec les associations de sourds et malentendants auxquels j’avais activement participé en 2005 lors du vote de l’article de loi n°2005-102 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Retransmission sur écran, place de la Bastille, du discours de François Hollande à Tulle
Discours de François Hollande à Tulle diffusé à Paris

Le débat retranscrit en langue des signes, un truc énorme. Du jamais vu pour ceux qui signent et qui peuvent avoir des difficultés avec le sous-titrage ! Un sentiment d’égalité.

Cette année, un nouveau quinquennat commence, même schéma, les débats sous-titrés, le débat entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, traduit également en langue des signes.

Mais ce qui me touche bien que je ne pratique pas la langue des signes au quotidien, c’est que le discours présidentiel de François Hollande qui a eu lieu place de la Bastille à Paris a été sous-titré et traduit, et ça, c’est juste énorme.

Des raisons personnelles ne m’ont pas permis d’être sur place, mais je suis heureuse de ce premier pas en terme d’accessibilité. Un sentiment de citoyenneté, un sentiment d’égalité.

J’ai juste envie de dire « Liberté, Égalité, Fraternité« .
Et il faut que ça continue.

 

3 réflexions sur « Liberté, Égalité, Fraternité »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *