Paroles et musique

La musique peut être un univers qui peut nous être accessible, mais à notre manière.

Dans les années 85, il y avait des clips vidéos comme le top 50 que j’aimais beaucoup uniquement parce qu’il y avait un classement, cela me permettait de me donner un indice de « popularité » sans avoir à demander autour de moi.

Avoir le son et l’image en même temps c’était un vrai régal.
Ces clips vidéos n’étaient pas sous-titrés en 85, ils ne l’ont été qu’à partir de 2005 pour certaines chaînes de télévision.

Pour faire comme les copines à l’école, je me suis mise à aimer Kylie Minogue.
Pourquoi elle ? Je ne sais pas.
En réfléchissant parce qu’elle était jolie, jeune et australienne.

Les contrées lointaines me faisaient rêver. J’ai même été jusqu’à avoir une chaîne hifi et quelques cd.
J’avais un poster dans ma chambre. Juste pour faire comme toutes ces adolescentes, moi qui vivais dans un univers dépourvu de musique, ça a été un surprise pour mes proches je pense…

Après avoir aimé la musique pour faire comme tout le monde, le temps était venu que j’aime une musique pour une raison précise.

J’aime certaines musiques parce que j’avais aimé le film. Je repense au Grand Bleu en particulier, ce film qui avait des séquences poétiques visuelles, cette histoire,  je voulais connaître cette poésie sonore.

Je l’ai percue à ma manière, en mettant le son plus fort à certains moments, la main sur la baffle pour percevoir les vibrations de cette musique.

Avoir le visuel et le son en même temps, cela m’aide beaucoup.

Je regrette qu’à la télévision, qu’on aie le titre et l’auteur de la musique seulement. Durant ces séquences, avoir juste un sous-titre de trois points de couleur magenta c’est un peu frustrant de ne pas avoir les paroles…

4 pensées sur “Paroles et musique”

  1. Je crois que cela fait partie des questions que l’on doit souvent poser à une personne sourde entre « la musique tu la perçois comment? » et comme disais la maman d’un autre article que tu avais partagé il y a qq temps « Et le bébé tu l’entends comment la nuit? »
    Très bon ton article, merci de m’éclairer sur tes perceptions

  2. J’ai remarqué qu’il y a quelques petites améliorations depuis quelque temps :

    – sur W9, Beaucoup de clips sont sous-titrés et du coup, j’ai pu comprendre les paroles (enfin!)
    Il y a de temps en temps des programmes dites « clips lyrics », qui veut dire, qu’on affiche les paroles sur le clip à TOUS afin de permettre à toute téléspectateur de découvrir ces paroles.

    – Par exemple sur une émission de variétés sur les chaînes principales comme « The Voice », la totalité des chansons chantées est sous-titré, que ce soit en anglais ou en français. Cela fait très plaisir. J’avoue, je ne rate pas une seule émission de The Voice depuis le début de la saison 2 car justement, je découvre les chansons que je ne connaissais pas et je peux enrichir ma culture musicale et connaître enfin les paroles et comprendre ce que cela veut dire.
    MAIS, (bah oui il y a un mais ^^), quand il s’agit d’une émission de divertissement en direct, et que l’on chante en direct, les paroles sous-titrées sont décalées. C’est assez déstabilisant. Je salue les efforts des sous-titreurs qui essaient de synchroniser au mieux quand la personne chante et d’afficher les paroles avec les sous-titres, ce n’est pas évident !!!

    – Quant aux films projetés au cinéma, j’ai pu voir sur le film « Sur la piste de Marsupilami » par exemple que la chanson de Céline Dion, « I’m alive » était sous-titré en sa totalité et j’ai apprécié !!!!

    – Et, sur internet, on pourrait découvrir des clips « lyrics » sur YouTube ou Dailymotion. Des fans qui sous-titrent les paroles sur la vidéo (c’est incrusté) mais en général, le clip officiel n’y apparait pas, seulement les paroles.

    Voilà tout ce que je sais et que je voudrais partager avec ton excellent article. Je continue à suivre de très près ton blog que j’apprécie beaucoup. 🙂

  3. Tiens on a les mêmes goûts : le Grand Bleu, j’adorais la poésie de la BO et Eric Serra était à l’époque mon idole !!

    Bref, côté groupe, c’était Mano Negra (Catherine Rigel) pour faire comme ma copine.
    Mais je n’étais pas fan des hits, je m’en foutais carrément.

  4. Eh oui! J’ai souvent constaté l’étonnement de mon entourage quand je dis que j’apprécie la musique à ma manière, mon corps comme caisse de résonance.
    Dans les années 70′ mes copines me transcrivaient par écrit les paroles de nos chanteurs préférés (merci à elles!).
    Un jour j’ai découvert le Karaoké, non pas pour chanter, mais pour lire en direct les paroles des chansons, avec en plus la couleur du texte qui change au fur et à mesure que les paroles sont dites (sur YouTube il est possible de retrouver ainsi des chansons en karaoké). Pour moi c’est du sur-titrage sur-mesure !
    Autre expérience, pendant des années je branchais une chaîne qui passait de la musique mais chaque fois qu’un morceau me plaisait, je ne pouvais jamais savoir qui était l’interprète, alors le hasard décidait quand je réentendrais cette mélodie. Maintenant certaines chaînes de radio passe le titre sur l’écran d’affichage de la station auquel on est connecté. En réagissant vite, je lis rapidement le nom au moins de la chanson et je vais la réécouter sur YouTube ou DailyMotion.
    Enfin il m’arrive souvent d’écouter une chanson en boucle durant des dizaines de fois, comme si je pouvais m’en imprégner et mieux la percevoir. Je fais cela quand je suis seule pour pas incommoder mon entourage!
    Au plaisir de continuer d’échanger sur nos expériences qui racontent une surdité vécue!
    (P.S. les morceaux de musique et les chansons interprétés dans les films sont indiqués dans le générique de fin; il est possible de les retrouver seulement après coup…. 🙁 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *