Rigoler avec les autres

– « Attends »
– « Non, c’est pas la peine que je te raconte »
– « C’est une blague à 3 francs »
– « Pas maintenant, plus tard »

Voilà le type de phrases que je subis régulièrement, c’est un peu démoralisant d’autant plus que j’essaie de m’intégrer, de vivre en même temps que les autres, sans pour autant rendre les choses pénibles quand je les fais répéter.

Je sais qu’il y a des moments où les gens parlent pour se « détendre« , changer les idées. Et moi au final, je me détends quand ? Presque jamais pour dire.

Mais, il y a des jours, où c’est comme ça, tu as pas le droit de savoir ce qui s’est dit, même si c’est la « blague à 3 francs« , ou si « c’est nul, ca en vaut pas la peine« .

Y’a des jours où tu te prends une remarque vexante parce que tu as dit : « pardon ? » dans le sens où tu as pas compris ce qu’a dit la personne, pas dans le sens « qu’est ce que tu racontes toi ? »

Tu sais, lecteur(trice) entendant(e), moi aussi j’ai le droit de participer à la conversation, moi aussi j’ai le droit à la blague à 3 francs, moi aussi j’ai le droit de comprendre. Non ? je savais que c’était pas un droit. Dommage.

Des fois, je vendrais bien ma peau de sourde juste pour être comme tout le monde, mais ça c’est pas possible. Je peux juste me taire, rentrer chez moi, pleurer un coup, me dire que « saperlipopette, je me laisserai pas faire et y retourner encore plus forte« .

Au final, je préfère encore rester comme je suis.
C’est aux gens de faire des efforts.
J’essaie de faire de mon mieux pour leur rendre la pareille.

11 pensées sur “Rigoler avec les autres”

  1. Merci de nous faire partager ce que tu vis, ça aide à prendre conscience des erreurs qu’on fait parfois involontairement.
    Le coup de « ce n’est pas la peine que je te raconte », j’ai du mal à comprendre la réaction des gens, parce que justement, la petite blague à 3 francs, c’est ce qui met du lien dans une conversation, un moment de connivence.
    J’espère que tu rencontres de moins en moins ce genre de situation.

  2. Alors là je dis « Bravo » j’ai parcouru votre blog…. je reviendrai vous voir
    Je suis moi même sourde et comprends ce que vous vivez et exprimez
    bonne continuation bon dimanche
    Rachel

  3. Bon.
    Je ne sais pas comment dire ça et j’ai très peur que ce que j’écris sois mal perçu.

    Mais tu sais quoi? ben le « non c’est pas la peine que je te raconte » ça arrive aussi entre entendants.

    Si si. Quand on suis une conversation qu’à moitié ou qu’il y a plusieurs groupes qui parlent en même temps et qu’on veux rattraper le train en route, ça nous arrive de dire ou qu’on nous réponde « t’inquiète, t’as pas loupé grand chose c’était juste une blague naze, ou c’était pas important ».

    Je ne dis pas ça forcément pour prendre la défense des entendants.
    (en effet, je pense que dans la plupart des cas nous ne faisons pas assez d’efforts avec les sourds).

    Mais parfois on ne réagit pas toujours par faignantise de vous répéter ce qu’il s’est passé « parce que vous êtes sourds ».
    C’est juste par feignantise de répéter tout court.
    Comme on le ferait avec n’importe qui. Parce que la discussion est déjà repartie sur autre chose ou parce qu’il faudrait remonter très loin dans la discussion pour tout ré-expliquer.
    Moi même en tant qu’entendante dans ce genre de situations si je veux avoir le fin mot de l’histoire je suis obligée d’insister pour qu’on me la raconte 😉

    Mais c’est important ton article.
    Parce que du coup on sera moins feignant(e)s à l’avenir 😉

    1. Peut-être que ce n’est pas la même chose quand cela arrive parfois aux entendants qui peuvent alors vite oublier la déception qu’on ne leur expliquent pas en suivant d’autres conversations, alors que ça arrive au quotidien, toujours, quasi systématiquement, dans la vie des sourds qui rencontrent des entendants au quotidien. Même à l’intérieur de la plupart des familles pour des sourds qui sont nés d’une famille entendante, c’est très difficile de tisser de lien familial tellement il est courant que les membres de la famille disent « Ce n’est rien ! » ou « Arretes de demander de quoi on parle ! »…

  4. Dans le mêm genre…et avec la même bétise:

    Un jeune couple aveugle vient d’emmenager dans mon immeuble avec un magnifique & adorable chien; mais un voisin trouve que le jeune homme devrait mettre des lunettes pour cacher son regard vide ………car c’est génant lorsqu’il nous parle !!! en plus il a la politesse de toujours nous **regarder** & cela le gêne .

    Je suis restée bouche bée devant cette réflexion aussi bête et égoïste

    Bonne journée

  5. je crois bien avoir dit une et une seule fois à ma soeur « non c’est rien je le dirais plus tard  » je crois que j’en suis encore toute retournée d’y penser
    aujourd’hui je fais vraiment super gaffe même si je dois répéter 2 ou 3 ou 4 fois surtout sur skipe … je préfère répéter en articulant au max’ plutot que de l’exclure , je m’en voudrais à mort de savoir qu’elle loupe des choses car elle n’entend plus !
    bisettes
    poppy

  6. « -qu’est-ce qu’il a dit ?
    – hahahahahahahahahahahahahaha des conneries !!!!!! hahahahahahahahaha
    -AH ! et ben super… »

    « -j’ai pas compris !
    -c’est pas grave, laisse tomber…
    -AH ! et ben super… »

    « -moi aussi j’aimerai bien rire !!!
    -oui mais bon 1 blague répétée 2 fois c’est plus drôle !!!
    -AH ! et ben super… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *