« L’éloquence des sourds », un documentaire sensible sur le monde des sourds

L'éloquence des sourds par Arte

Ce soir est diffusé sur Arte à 23h15, « L’éloquence des sourds », un documentaire qui se veut sensible sur le monde des sourds.

Pour moi, c’est un pari réussi.

C’est un documentaire qui donne une vision différente de ce qu’on aura pu voir jusqu’à présent. C’est la vision d’une personne sourde profonde, Virginie, qui vit toujours entre « deux mondes ».

C’est une immersion réalisée par Laëtitia Moreau, avec  une grande sensibilité, de la pudeur mais tellement vraie que j’ai pu me retrouver à plusieurs reprises dans les paroles de Virginie qui témoigne dans ce documentaire à cœur ouvert si j’ose dire.

J’ai choisi quelques extraits marquants qui font notre différence, qui font notre force.

« Un diplôme pour tout ce que nous avons fait pour arriver au même niveau d’information que les autres, ben, on a bac + 25 ! »
Je ris jaune mais c’est tellement vrai. La surdité est un handicap invisible qu’on imagine pas les efforts que nous faisons quotidiennement. Virginie les a très bien montrés dans ce documentaire.

« Ce sont des années de perroquet, de travail, d’affinage »
La preuve vivante que les sourds ne sont pas muets.
Virginie l’a prouvé dans ce documentaire si sensible, il y a une partie de la population sourde qui peut parler. C’est aussi le fruit d’un travail quotidien (quand la technologie nous permet d’évoluer aussi à ce niveau).

« À certains moments, on veut être comme les autres avant de comprendre que c’est impossible. Ensuite, on veut être soi, mais jusqu’où finalement exprimer sa différence ? (…) je pense que c’est un débat universel. »
Ce moment, c’est celui qui m’a le plus touchée en plein cœur. Virginie exprime vraiment ce que j’ai pu ressentir ces dernières années. Jusqu’où exprimer sa différence ? Accepter qu’on ne sera jamais comme les autres.
Ce sont des moments très personnels, intimes qu’on peut avoir avec ces pensées. Mettre à nu sa pensée, quel exercice difficile mais qui est parfois nécessaire pour qu’il y ait une vraie prise de conscience de la difficulté que nous pouvons avoir en tant que personnes sourdes profondes et qui oralisent.

J’y reviendrai plus tard mais ce documentaire est extrêmement sensible et touchant. On a bien une vision de la personne sourde qui a un pied dans deux mondes différents mais complémentaires.

Le replay est disponible du 10 juillet au 16 juillet et passe ce soir sur Arte à 23h15 si vous souhaitez l’enregistrer. Il y a un sous-titrage en version sourds et malentendants que vous pouvez activer sur la molette du player, c’est par défaut sur le français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.