Partie de billard : déjà un mois

Patience

Lors de mon écriture quotidienne sur mon cahier où je relate mes nouvelles expériences, mes journées et mes pensées… Je me suis rendue compte que cela faisait déjà un mois et un jour que j’ai été bi-implantée.

17 novembre – 17 décembre. Déjà un mois.
Ce jour où je suis passée sur le billard, il restera gravé dans ma mémoire, c’est certain. Ce moment, je l’ai écrit. Il ne manque rien. Peut-être un détail ou deux. Sacrée partie de billard quand même. 🙂

J’ai cette sensation qu’il s’est passé une éternité entre ces deux dates. Ce n’est pas qu’une sensation, il y a eu réellement plein de choses positives et quelques points négatifs.

Cette fin d’année n’a pas la même saveur que les années précédentes.
Ces temps-ci, je suis comme une tortue qui se recroqueville sous sa carapace quand le monde lui est étranger ou qu’il est trop sonore.

J’ai eu mon premier réglage, que je vous raconterai à un autre moment plus approprié. J’ai déjà effectué deux séances où on épuise le cerveau d’orthophonie. Le rythme est pris ou presque.

Dernièrement, je suis allée à la pharmacie, je lui ai dit que j’avais été bi-implantée, je lui explique que j’ai deux implants cochléaires. Je soulève mon bonnet pour lui montrer mon filet et les compresses qui protègent mes cicatrices ainsi que mes processeurs posés par dessus.
La pharmacienne, ébahie, me regarde et me dit : « alors, ça marche ? »

Je prends sur moi pour lui expliquer calmement que j’entends des bruits mais que je ne peux pas les comprendre ou les reconnaître. La compréhension de la parole n’est pas au point. Elle me répond : « Mais pourtant vous communiquez comme si rien n’était ! ».
Encore une fois, la lecture labiale me sauve, elle me donne un semblant d’inclusion car je m’exprime et réponds sans difficultés. Les échanges avec les gens sont fluides à tel point qu’ils oublient que je suis sourde de naissance fraîchement bi-implantée.

Les processeurs sont là pour me faciliter la vie mais à J+14 de mon activation. Je peux dire que j’entends quelque chose quand on me parle. J’entends le nombre de syllabes mais je ne les comprends pas. Le chemin vers la compréhension reste encore très long. L’orthophoniste est là pour ça et elle est très positive.
Le nouveau credo pour l’année 2017 va être « patience ».

Passez d’excellentes fêtes de fin d’année, pour ma part je vais rester dans mon cocoon. On se retrouve bientôt. 😉

2 pensées sur “Partie de billard : déjà un mois”

  1. bravo Sophie pour ta patience!
    Tout va s’arranger avec du temps….
    La pharmacienne ne connait que les médocs apparemment….
    Bon courage et belles fêtes de fin d’année différentes mais tout aussi bien .

    1. Merci Agnès, le plus dur est quand même de répondre à toutes les questions afin de sensibiliser chaque personne que je rencontre. C’est un travail de longue haleine, mais ca en vaut la peine. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *