Tu me fais tourner la tête, …

Mes chaussures en cuir entourées de feuilles mortes

Mon manège à moi c’est toi
Je suis toujours à la fête,
[…]
Pour m’étourdir autant que toi …

Monter sur un manège, un tourniquet donne la tête qui tourne ou un effet  déstabilisant, pour voir notre champ de vision qui tourne à toute vitesse où on essaie de stabiliser et qui se calme au bout de quelques minutes… On a la nausée au début tellement c’est violent. Qui n’a pas connu ça enfant ?

C’est aussi ce qu’on peut ressentir quand on a des vertiges.


Quand j’essaie de me déplacer, j’ai le sol qui se dérobe, je vois mon champ de vision bouger tout le temps quand je marche. Rien n’est stable.
À force de faire le point avec mes yeux pour ne pas tomber, trébucher, je ne sens plus mes pieds.
Cette sensation de tournis permanent m’oblige aussi à vérifier à deux reprises avant de traverser.

Par moment, l’ouïe ne suit plus. Elle est en mode *blanc* comme la neige. Ma concentration me fait aussi défaut car le cerveau n’arrive plus à traiter l’information tant il est concentré sur ce tournis qui donne la nausée.

Je pourrais m’asseoir dans mon canapé et fermer les yeux pour que ça s’arrête comme quand on dort et on se réveille pour s’extirper d’un cauchemar.
Mais non. Ça ne s’arrête pas comme ça, pas juste en fermant les yeux.
Les vertiges, c’est pas comme les cauchemars où on se réveille et c’est terminé.
C’est tout le temps.

J’essaie de faire en sorte que tout ne tourne plus autour de moi pendant 5 minutes et je n’y arrive pas. Ca me prend la tête, ça me file des migraines.
Je suis épuisée comme si j’avais couru un marathon.
J’essaie de me mettre à l’ordinateur parfois pour avoir un semblant de vie pendant un court moment, je le paie aussi cher que si j’avais effectué une traversée en bateau sur une mer déchainée.

Ces vertiges durent depuis trop longtemps, au début, j’avais mis ça sur le compte de la fatigue, mais le temps passant depuis mes vacances à l’étranger me prouvent que non, ce n’est pas la fatigue.
C’est autre chose. Ils durent depuis trop longtemps. Mon corps commence à les assimiler comme si c’était normal.
Je ne veux pas que ce soit quelque chose d’intégré à ma vie, avoir le tournis tout le temps.
J’espère au fond de moi, qu’on trouvera quelque chose pour les faire partir de moi. C’est un sentiment terrible de ne pas pouvoir contrôler ce qui nous arrive.

La surdité est un terrain propice aux vertiges, l’oreille interne étant mystérieuse, on ne trouve pas toujours pourquoi.

Impuissante car je ne peux rien faire. Moi qui suis toujours par monts et vaux, c’est difficile.

Tu me fais tourner la tête
Mon manège à moi, c’est toi
Je suis toujours à la fête
Quand tu me tiens dans tes bras
Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça

 

4 pensées sur “Tu me fais tourner la tête, …”

  1. Effectivement la surdité peut être un terrain mais tu peux aussi avoir autre chose… j’espère que l’ORL pourra te faire un bilan complet & te trouver une solution! Bonne semaine

  2. Ma chère Sophie, j’espère que tu trouveras une solution. J’ai vécu un truc similaire qui était dû à un virus. un traitement anti-bio a tout réglé rapidement, j’espère que tu trouveras toi aussi ta potion magique. Des baisers.

  3. Mince, je sais que c’est que c’est très désagréable. A chaque fin automne, je traversais une période de 2 à 5 mois de raisonnement (comme si on te parlait dans un tunnel), vertige (mais ça ne décollait pas 🙂 ) . J’étais obligé d’arrêter mes appareils. Mais les raisonnement étaient toujours là. L’ORL, les traitements ne me faisaient rien
    Puis un jour, ma voisine me parle d’aller voir un ostéopathe. J’y suis allée et c’est partie (pas dans l’effet immédiat, mais ça diminuait). Il a juste « remis » en place mon cou, mes oreilles.
    Depuis, j’y vais tous les ans en prévention, en septembre. Ça fait 3 ans que ce n’est pas revenu.
    J’espère t’avoir aidée. Donne des news 🙂
    Sandra

  4. Je ne comprends pas personnellement ta situation, mais je compatis tellement, l’étant vécu au travers les crises de vertiges de ma maman. Renseigne toi sur la Maladie de Menière, c’est ce que les médecins ont diagnostiqué à ma mère… Il y a pas de traitement type, mais avec le temps, les années, ça disparaît… Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *