Jardinière fleurie en bleu et blanc

Comme je disais dans mon billet des Violettes, j’avais adoré les jardins anglais.
Difficile de le faire quand on est en appartement, car l’arrosoir n’était pas forcément le plus pratique pour arroser aussi fréquemment.

Pour notre premier vrai été à la maison (oui ! l’été dernier c’était les travaux et le déménagement, je vous en reparlerai plus tard, je sais c’est désorganisé mais tant pis), je voulais avoir une jardinière avec des fleurs qui retombent et qui rendent l’entrée dans le jardin plus sympathique.
J’ai planté au printemps en avril dernier, un Lobélia – Lobélia erinus –  retombant et deux Euphorbe Silver fog. Quand je les ai achetés, j’aimais bien le côté léger et vaporeux de ces plantes, elles sont tellement légères qu’elles volent avec le vent. Continuer la lecture de « Jardinière fleurie en bleu et blanc »

Le banc bleu

Ce banc qui était à l’abandon dans la petite cabane au fond du jardin, ce banc qui nous avait pas tapé dans l’œil quand on a visité notre maison. Il nous avait tellement pas tapé dans l’œil que j’ai même pas la photo d’avant…  Ce banc, il m’a tapé dans l’œil quand j’ai eu l’esprit moins encombré, plus disponible mais surtout après avoir passé autant de temps sur pinterest à épingler des bancs du même style en fer forgé … Continuer la lecture de « Le banc bleu »

Violettes

Au printemps dernier, je voulais une corbeille suspendue comme on en voit en Angleterre. J’avais tellement adoré leurs jardins anglais quand j’y étais allée adolescente… J’en ai épinglé quelques unes dans mon tableau pinterest.

 

Une fois installée dans notre maison, une des premières choses fut d’acheter une corbeille suspendue avec une fibre de coco. J’ai mis des violettes dedans. C’était joli. Au début la garniture était bien visible.IMG_0667-1-1024x1024

Continuer la lecture de « Violettes »

Joyeux anniversaire Minipixel !

Ce matin, tu t’es levé avec les poules… ce qui n’est pas arrivé depuis longtemps !

Je pensais pouvoir te réveiller ce matin dans ton lit, mais c’est toi qui es venu pour un câlin comme nous aimons tant tous les deux.
Toi le nez dans mon cou, moi le nez dans tes cheveux. Tu n’as plus l’odeur de bébé mais de petit garçon qui a 7 ans ce matin, notre secret ce matin à l’école avec papa, nous seuls savions que tu as 7 ans aujourd’hui.
Te laisser dans cette cour d’école, et te dire que ce soir, nous fêterons tes 7 ans, comme nous l’avons fait à chaque anniversaire. Un jour spécial et différent des autres.

Tu étais au taquet pour aller à l’école, on avait préparé tes affaires hier soir pour que personne ne s’énerve ce matin avec les vêtements. Habillé avant même tes parents, avant le petit déjeuner. Tu m’as impressionnée ce matin, et ton papa aussi je crois. Nous étions 2 à être impressionnés. 🙂 Il parait que l’âge de raison c’est à 7 ans. J’ai du mal à y croire qu’on y soit déjà.  Tu seras toujours mon bébé.

Joyeux anniversaire petit homme. Continuer la lecture de « Joyeux anniversaire Minipixel ! »

1 jour 1 bonheur

Quand on voit cette photo, on a l’impression que ce sont des bulles, que je bulle … mais pas vraiment, non.

C’est une photo d’une toile d’araignée qui a retenu les gouttes de la pluie.
L’araignée est encore sur sa toile au moment où j’ai pris la photo, elle n’a d’ailleurs pas bougé.
Je me sentais comme elle, fixée sur ma toile. A l’attente d’une proie, d’un projet, de quelque chose de positif.

J’ai décidé en prenant cette photo, d’essayer d’être plus « légère » pas que dans le sens du poids, mais aussi dans l’esprit, dans mon quotidien.

Ce n’est pas toujours chose aisée, surtout à l’approche de la rentrée où le quotidien va reprendre le dessus sur la vie, sur les « vacances« . Mon mari a déjà repris le travail, mon fils va reprendre l’école, et moi … il va falloir que je me recréée de nouvelles habitudes, ou que je consolide celles que j’avais jusqu’à présent depuis 6 mois.

Continuer la lecture de « 1 jour 1 bonheur »

Crocheter du vert, du bleu, du rose …

La Rainbow Blanket, ça faisait longtemps que j’en avais pas parlé ici, après vérification c’était en mai dernier sinon j’en avais jamais parlé ici avant.

J’avais commencé avant qu’on déménage il y a plus d’un an. J’avais profité d’une promotion monstre pour me commander toutes ces pelotes de couleurs. D’autant plus que j’avais tout mis en carton, je n’avais plus qu’un ouvrage de sorti en attendant notre déménagement. Ces pelotes m’ont permis de tenir tout l’été 2013. Et je n’ai pas fini de crocheter … puisqu’il y a eu un milliard de choses à faire entre temps.

Une heure à crocheter à droite, à gauche, il faut dire que ça avance lentement. Un carré me prend une heure voire un peu plus, j’ai pas le rythme d’une machine.
J’ai ressorti mon crochet il y a quelques mois, ça m’a permis de faire des carrés un peu partout, l’avantage de crocheter c’est qu’on peut s’arrêter quand on veut…

Continuer la lecture de « Crocheter du vert, du bleu, du rose … »

Chéri, ce soir on mange des haricots verts !

Quand nous avons déménagé, jamais j’aurais imaginé faire un potager.
J’ai découvert au fil de mes lectures les carrés potagers, et je suis tombée sous le charme de ce carré potager violet que vous pourrez retrouver dans mon tableau pinterest.

potager violet

Évidemment, le terrain n’était pas débroussaillé. J’ai dû retourner la terre pour égaliser le terrain.
Acheter des bacs de carrés potagers, passer l’hiver à y réfléchir, mûrir mes réflexions de plantations, plus de 6 mois de réflexions, d’attente que les semis poussent.

Jardin Potager

Aujourd’hui, j’en reviens pas.

Mon carré potager n’est pas aussi joli que celui sur lequel j’avais craqué, chaque chose en son temps …

Quand j’y repense à mon enfance, mes grands-parents disaient que c’était fatiguant de ramasser les haricots verts car il fallait se baisser pour les ramasser.
Aujourd’hui, je dois prendre une chaise pour grimper dessus pour ramasser les haricots verts.
C’est juste drôle comme situation. Je pense qu’il y a un truc que je n’ai pas fait correctement…

Ce sont des expériences assez chouettes. Je suis aujourd’hui à ma 3ème récolte de haricots verts et ça ne fait que de commencer.

Haricots verts

Carottes rondes

Cœur de bœuf - tomate

Pour ceux qui me suivent sur Instagram, il y a déjà eu une récolte de fraises énormes, plein de récoltes de radis, des tomates qui vont arriver, les concombres qui poussent à vue d’œil, les carottes qui me font trépigner, le persil qui explose, le poireau qui pousse lentement mais sûrement. Sans compter les fleurs qui viennent et qui vont.

Je peux raconter comment je suis arrivée à ce résultat aujourd’hui. Peut-être que j’ai un lecteur ou une lectrice qui a un carré potager ou la main verte à défaut ? 🙂

Chéri, ce soir on mange des haricots verts !

Carottes, pommes de terre, haricots verts

Livraison de la cuisine

Une fois que les caissons furent montés, j’ai rajouté les portes au fur et à mesure du montage. Repérer les emplacements des charnières, installer les étagères, penser à l’éventuel rangement.
Pour le rangement on repassera je crois, j’ai pas optimisé comme j’aurais voulu les rangements ou plutôt les emplacements de tel ou tel objet. Ca c’est une autre histoire, ça s’appelle du rangement organisé.

Monter les charnières sur les portes, monter la porte sur le caisson, ensuite préparer les trous une fois que toutes les portes ont été montées pour la partie haute. Astuce préparer un patron pour faire les trous des poignées toujours au même endroit.

IMG_8671IMG_8672 IMG_8670

On avait installé la plaque provisoirement pour pouvoir faire un peu à manger ou réchauffer de l’eau, parce que quand même … 🙂
Le four a été branché et fixé tout de suite. L’électroménager vient de m*ster g*od d*al, aucun regret même si nous ne l’avions pas vu en vrai. On avait déjà commandé par eux quand nous avions refait notre cuisine à l’appartement pour y trouver une hotte centrale qui était introuvable dans le commerce.

IMG_8591

IMG_8587

En bas, nous avions décidé de mettre que des tiroirs afin de ne pas avoir de place perdue. Un paquet de farine au fond du placard, c’est déjà arrivé à tout le monde hein 🙂
Avec les tiroirs c’est plus compliqué « d’oublier » un paquet de farine. Effectivement, c’est long et fastidieux surtout quand tu as prévu plus de 3 tiroirs par caissons et que tu as environ 4 caissons à faire.

Mécanisme des tiroirs

Continuer à monter les caissons en espérant qu’on s’est pas trompés dans les plans, les murs pas droits, les centimètres mal-mesurés ou vus…

Le plan de travail du côté droit a été monté très vite car il fallait fixer la plaque pour la sécuriser. Celle de gauche l’a été une fois que la fenêtre a été changée. Car dans la précédente cuisine, on ne pouvait pas ouvrir la fenêtre, c’est ballot surtout qu’elle est à l’ouest cette fenêtre. Elle permet d’avoir de l’air quand il fait chaud pour y faire un courant d’air 🙂

Ce petit air frais qui circule même quand il fait chaud car on a un côté au nord et c’est agréable…

Il aura fallu tout de même que je fasse un raccord avec une planche blanche puisqu’il y avait un décochement de la fenêtre par rapport au plan de travail. Nous avons choisi de ne pas suivre les murs, mais le plan de travail pour l’emplacement de l’évier et du lave-vaisselle. C’est tout de même plus joli.

IMG_8649

IMG_9149

Au départ, j’hésitais à mettre un îlot central, j’avais peur que ça fasse massif. Mettre un meuble à l’entrée de la cuisine, c’était un peu dommage aussi, j’y ai laissé une table pliante au début, maintenant il n’y a plus qu’un tabouret. La table de bistrot a été chinée chez Emmaüs et elle est restée dans son jus. Je ne l’ai pas repeinte, le marbre est peut être un peu usé mais tellement efficace. 🙂

Cette table nous permet de nous retrouver tous les 3 le dimanche soir dans la cuisine à profiter de cette lumière et manger tranquillement ensemble.

J’aurais pu vous mettre une photo de la cuisine rangée, nickel-chrome avec rien qui dépasse mais en fait, les 3/4 du temps elle est comme ça, j’en suis plutôt fière. Reste la crédence à faire, mais … manque de temps et d’argent, on la fera quand je m’ennuierai un peu 🙂

Mise au vert

Quand nous avons visité pour acheter une maison, le jardin n’avait pas une importance capitale. S’il y avait un jardin c’était tant mieux, du bonus.
Si on pouvait faire le tour du jardin en tournant autour de la maison, c’était encore mieux.

On a eu cette chance. Quand on cherche, on trouve jamais vraiment ce qu’on veut. On se disait ça hier, que le jardin était chouette, calme et reposant.

Quand on a eu la remise des clés, le jardin n’avait plus l’apparence qu’il avait quand on l’a visité … Il était complètement à l’abandon.
Cette partie là, n’a pas changé entre la visite et la remise des clés. La partie où la pelouse avait été tondue, l’herbe était haute de 1 mètre …
Le premier achat qu’on a fait pour la maison était la tondeuse ! On voulait que ça soit entretenu pour pouvoir faire des parties de foot pendant les travaux (qui auront quand même duré tout l’été)
Dans un premier temps, il a fallu tout couper avec un coupe-fil car on avait pas de faucheuse.

Et puis, comme j’avais un peu de temps après le boulot, on y allait le soir, le week-end en attendant que ça soit terminé et surveiller d’un œil les travaux. Du coup, la bêche a été ma copine durant tout l’été.

Un aperçu « avant / après » et surtout on fait des découvertes.

Avant

Après

 

Ici, j’ai découvert que la bordure de ciment avait été coulée avant que le jardin soit pensé ou alors il y avait une bordure et ils ont divisé les terrains sans se soucier de ce qui entourait la maison.

On a très vite enlevé ce qu’on aimait pas.  L’arbre en question n’était pas très bien placé pour plusieurs raisons.

Les sapins, ça produit de la résine il me semble, ses feuilles sont acides.
1 / Ça pourrit le fil à linge qui est à gauche
2/ l’herbe en dessous ne pousse pas
3/ à l’angle, ça veut dire qu’il faut le tailler tout le temps…

avant

Tout de suite ça va mieux. On respire !

 

après
Ceux / celles qui me connaissent, peuvent me suivre sur instagram. Je fais souvent des photos du jardin qui est #masourcezen, j’aime y faire un tour chaque jour, y découvrir de nouvelles pousses, de nouvelles couleurs, bref, le jardin me/nous ressemble désormais un an après. On se l’est approprié.

Promis, j’en reparlerai plus souvent.

 

Cuisine, installe-toi !

Une fois tous les murs refaits avec les prises au bon endroit, le gaz, l’eau. Ça va beaucoup mieux, on s’imagine bien. Y’a encore la fenêtre à changer, mais ça, ça va aller vite.

Quand tu vois ça, t’as vraiment du mal à imaginer ta cuisine. Mais bon … prendre sur soi, se projeter, si, si c’est possible.

Vue de la Salle à manger de la cuisine

Le déménagement a eu lieu … et c’est devenu un peu compliqué. Les travaux n’étaient pas finis. Il y a eu un contre-temps, le sol de la salle à manger avait été abimé et c’était plus possible de le garder tel quel. Du coup, nous avons entrepris (en urgence siouplé, sinon c’est pas drôle ! ) de refaire faire le sol de la pièce principale. Vite retrouver du carrelage en urgence à 48h d’intervalle. Même référence, même magasin, pas le même bain mais une légère différence de taille et de coloris. Tant pis. On y va quand même. Les différences sont minimes. Les sols de la cuisine et de l’entrée avaient été déjà posés. Continuer la lecture de « Cuisine, installe-toi ! »