24 mois que j’ai des oreilles bioniques

Vue du pont de Bercy, une péniche sur la Seine, un ciel bleu parsemé de nuages.

Aujourd’hui, ça fait 24 mois que mes oreilles bioniques ont été activées.

24 mois que je cours vers de nouveaux bruits qui deviennent désormais des sons que j’ai apprivoisés.

24 mois, ça fait 2 ans. C’est long et court à la fois.

Hier, j’ai effectué mon bilan orthophonique malgré quelques péripéties au niveau du secrétariat qui a commencé avec un « Non vous avez pas rendez-vous » et ça s’est terminé en « Venez, on va vous prendre en plus », j’ai eu de la chance ! Cette péripétie de rendez-vous ne sera que ponctuelle mais il faut être organisée.

L’inconvénient de ces bilans orthophoniques est qu’après je suis complètement vidée. Durant cette période, je concentre tous mes efforts pour montrer que j’ai acquis durant cette année. Comme si j’avais tout donné pour un marathon.

En parlant avec l’orthophoniste, je lui ai listé les nouveautés par rapport à l’an dernier et je prends conscience de l’avancée. Je me rends compte que oui, j’ai progressé, à petits pas durant l’année 2018. Il y a eu un changement dans ma vie, il y a quelques mois, qui a provoqué des répercussions positives.

Je vous en livre quelques uns :

  • J’écoute de la musique quand je marche, elle m’entraîne dans son rythme quand j’ai une longue marche. Ce que je pouvais pas faire ni apprécier avant puisque la musique n’avait aucun intérêt pour moi, elle était inintelligible pour moi.
  • Je peux décrypter quelques mots dans une phrase. J’ai testé avec le film « Mission Impossible » qui se passe à Paris (pas de commentaire sur ce blockbuster, hein, j’avais un créneau de 2h à tuer et c’est tout 😉 ). J’ai tout bien compris sans vraiment percuter sur le coup. Ce qui n’était pas le cas quand j’ai vu Da Vinci Code qu’il faudra que j’envisage de le regarder à nouveau.
  • Je peux entendre des mots sans vraiment m’en rendre compte, je les entends mais la grande différence c’est que je les comprends ! J’arrive à les entendre à force de les réécouter. C’est grâce à mon orthophoniste qui me suit et qui me soutient dans cette rééducation. Personne ne parle de cette rééducation auditive qui a l’air de surprendre plus d’une personne. L’émission « Les pouvoirs extraordinaires du corps humain » avec comme thème « Vivre jusqu’à 120 ans » a évoqué les implants cochléaires.  Les témoignages étaient vraiment trop courts pour qu’on comprenne ce que pouvait représenter l’enjeu d’avoir un implant avec tout ce que cela peut impliquer autour. Si des personnes sont intéressées pour en savoir plus, je pourrai développer ça dans un autre billet.
  • Je peux désormais entendre des phrases complètes sans regarder la personne, sans contexte mais attention ça me demande 80% d’efforts de concentration alors que pour une personne qui entend ça ne prendra que 20% et encore… je suis gentille. Je peux effectuer cette prouesse mais que sur quelques minutes. C’est peu pour vous mais énorme pour moi.

Il va de soi, que la rééducation auditive, le contact social, les interactions sociales sont facteur d’inclusion mais aussi de progression auditive pour moi.

Il ne faut pas oublier dans tout cela :

  • je suis née sourde sévère, ma surdité a évolué vers le silence total pour un jour ne plus rien entendre à droite y compris avec un appareil.
  • J’ai fait le difficile et courageux choix de me faire implanter les deux oreilles le même jour.
  • L’âge n’était pas forcément en ma faveur : 39 ans
  • La plasticité du cerveau continue de marcher même autant d’années après, mais aussi parce que j’ai eu cette chance d’avoir une équipe médicale qui a pris en compte mes exigences et mes capacités.

Je vais pas nier qu’il y a des moments où je suis complètement à plat et qu’il n’y a rien à faire. Je ne suis pas comme le petit lapin Duracell qui dure longtemps ! 😉

Et pour l’an prochain, j’ai bien envie de vous promettre quelque chose mais je ne le dirai ps publiquement. Je vous garde la surprise pour l’an prochain. Voilà c’est dit.

Une réflexion sur « 24 mois que j’ai des oreilles bioniques »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.