Aller simple pour le son : l’étape orthophonique

Il y a deux mois, je remettais en question la gestion de ma surdité, il y a un mois je prenais la décision de me faire poser un implant cochléaire.

Certains d’entre-vous ont vu des photos passer sur les réseaux sociaux, je viens donner des nouvelles ici. J’ai passé 2 journées remplies de rendez-vous à l’hôpital pour compléter mon dossier pour mon implantation.

Ma réflexion a été riche mais c’est devenu une évidence pour moi : j’ai choisi de faire une double implantation. C’est certes atypique. J’y reviendrai à l’occasion. N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires ou par le biais du formulaire de contact, j’y répondrai.

Une orthophoniste a évalué ma gêne au quotidien mais aussi ma capacité à comprendre.

À mon arrivée, j’ai rempli un questionnaire avec des interrogations sur la vie quotidienne qui m’ont fait tiquer un peu, j’ai cru un instant que je m’étais trompée de personne pour mon rendez-vous, ça ressemblait beaucoup plus à un test psychologique qu’à un test orthophonique. Ce questionnaire mettait l’accent sur la peine qu’on pouvait avoir avec une surdité, mais ce n’est pas le cas quand on est sourde de naissance.

J’ai également eu un test de mots cachés qui correspond à un listing de mots, de phrases et des mots courts à 2 syllabes. C’est un test que l’orthophoniste lit la liste de mots avec une feuille devant la bouche.
Sachant que je n’entends pas et que je me sers beaucoup de la lecture labiale. Ces tests n’ont pas ma préférence, car on se rend très vite compte qu’on entend pas et les efforts sont doubles !

On se sent mis en échec, je suis consciente que ce n’est pas l’objectif premier de l’équipe d’implantation de mettre les gens en échec avec ce type d’exercices. C’est vraiment pour évaluer la compréhension et refaire le test une fois qu’on a été implanté, tout ceci dans le but de voir la progression de compréhension.

On a refait le test sans les appareils mais avec la lecture labiale à l’appui.

Ça n’a pas été évident car parler sans voix change toute la forme de nos lèvres. La lecture labiale est différente car on ne prononce pas de la même manière puisqu’on fait l’effort de parler sans son et surtout spontanément on articule plus ou moins selon les personnes.

Je le lui ai fait remarquer en lui disant, elle en a bien tenu compte puisqu’après elle a parlé normalement sachant que moi j’avais enlevé mes appareils. 😉 Ma courbe d’audition a permis à l’orthophoniste de parler normalement car je n’entends pas la voix quand je n’ai pas mes appareils. J’arrivais à communiquer avec que la lecture labiale.

C’est fou comme on voit ces différences, l’œil et le cerveau sont des organes qu’on peut rééduquer bien plus qu’on le pense.

Et enfin, terminer ces tests avec les appareils et la lecture labiale, je me suis retrouvée dans mon élément, c’était bien plus confortable !

Je sais que dans les mois à venir ma lecture labiale va être davantage sollicitée car j’aurai une période où je n’aurai pas d’audition, à minima 3 semaines. Le temps de la cicatrisation, mais aussi le temps de maîtriser cette nouvelle audition qui sera bien différente de celle que j’ai, sans compter les fréquences que je n’aurai jamais entendu avec mes appareils auditifs qui ne sont en fait que des amplificateurs de son.

Ça va être une nouvelle étape dans ma vie sonore.

Réapprendre à entendre,
réapprendre à identifier chaque son,
réapprendre à gérer ce monde sonore qui doit être bruyant.

C’est paradoxal, une personne qui entend bien souvent rêve de silence, je crois. Quant à moi, je rêve de sons, je sais que je pourrai me réfugier dans ma bulle quand le besoin se fera ressentir suite aux efforts qui seront fournis.

19 réflexions sur « Aller simple pour le son : l’étape orthophonique »

  1. Je crois que ton test rempli avant le RDV aurait remué bien des choses en moi. Elle t’en a commenté les résultats ?
    Sinon clairement oui la période off qu’on va traverser avant activation de l’implant sera sûrement pénible, pour toi encore bien plus que pour moi. Mais avec ta date d’opération tu as un espoir de fêtes de fin d’années avec de belles émotions auditives, ça promet de jolis moments !
    Bises

  2. C’est marrant ce que vous dîtes par rapport au fait que vous rêvez d’entendre. Je suis atteinte de surdité moyenne et je fréquente des sourds profonds. Nous n’aimons pas le son. Porter mes appareils chaque jour est une aide précieuse pour communiquer avec les gens mais je hais les sons, c’est insupportable !
    Chacun son truc, tant mieux pour vous, vous allez entendre beaucoup mieux je pense, si c’est votre rêve allez-y 🙂
    Cela dit mon audioprothésiste m’a expliqué que c’était très difficile d’implanter des adultes car le cerveau a fini sa croissance, et donc il est moins maléable.
    Tenez nous au courant !

    1. Visiblement nous avons tous un cerveau différent et des audioprothésistes différents aussi la mienne m’a dit que j’en étais capable. J’en parlerai une autre fois, il y a tellement à dire sur le sujet.
      Merci pour ton petit mot en tout cas !

  3. Bonjour Sophie
    C’est une super nouvelle !!!! Ma mère a été implanté le 29 mars et branché le 10 mai
    Même si le jour de la connexion, elle à versé beaucoup de l’arme, déçu par ce nouveau son qu’elle entendait depuis quelques minutes à peine, si c’était à refaire, elle me référait 10ans plus tôt !!!
    Ma mère a déjà entendu. Elle est devenue sourde à ses 23ans. Elle a été branché le 10mai, a son RDV de septembre, les médecins lui on dit qu’elle était a 80% pour de son Audition !!! C’est dingue comme ce truc vous change !!! Tes proches que le diront sûrement. Maman est drôle, taquine et elle est même allée en boite il y a 3 semaines !!! Je te souhaite beaucoup de bonheur pour cette expérience !!!

    1. Ecoute Marine, tu me verras ravie pour ta maman quand je repense à nos premiers échanges… ç’était tellement difficile pour elle. Heureuse qu’elle soit heureuse et qu’elle s’éclate à nouveau.
      Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *